29.7.05

DIPLOMATIES NOCTURNES

Ne surtout pas hausser la voix sous l'assaut des décibels.



Welcome 'verybody : feu les Templiers se réincarnent en Ambassadeurs.
Le principe : réunir le tout-Paris des clans de fêtards dans un endroit original et décalé.
(I love 80's @ Villa Mallet-Stevens)


Après une carrière ou une usine désaffectée, les réjouissances prennent cette fois-ci place à Mezy sur Oise dans l'ancienne demeure du couturier Paul Poiret, architecture cubiste designée par Mallet-Stevens.
(I love 80's @ Villa Mallet-Stevens)


Ambiance costumée interlope et haute en couleur boostée par un openbar coulant à flot allnightlong.
(I love 80's @ Villa Mallet-Stevens)


Géographie : Miami, ses flics, voyoux & péripatéticiennes de luxe.
Certains participants n'hésitent pas à rapidement sublimer par la grâce de leurs phalliques objets transitionnels.
(I love 80's @ Villa Mallet-Stevens)


Concours de ray-ban pour s'envoyer en l'air.
(I love 80's @ Villa Mallet-Stevens)


Le degré d'alcool augmente au rythme de la testostérone et provoque de fait des affinités électives en surnombre.
(I love 80's @ Villa Mallet-Stevens)


Autre entrelacement de corps :
les Putafranges Tania & Jessica chahutent comme des coquines à la fin de leur set.
(Sony PSP @ Factory)


Auparavant, Syd Matters avait donné un petit gig plutôt réussi en rapport au scepticisme usuellement entretenu envers avec un certain nouveau rock français.
(Sony PSP @ Factory)


Caricature du buzz censé attraper - tel le vinaigre les mouches - les trop fameux "prescripteurs de tendance" (ne pas confondre avec "pique-assiettes").
On y tente de démontrer que tout endroit domestique est propice à l'addiction de la console.
Ci-dessus : le trop probable lieu d'élection ?
(Sony PSP @ Factory)


Transition délicate : le couple de l'année se découvre avec casque sans fil sous les assauts de la "silent disco" de No DJ.
(Paris Cinéma @ Hotel de Ville)


Cocktail de la compil Man Ray 4. De l'autre côté de la mezzanine, ces demoiselles se sont bariccadées entre elles pour leur soirée qu'elle dénomme "No man's land".
Ouf ! Qui y a échappé bel ?
(Mandala Ray)


"It’s only superstition.
It’s only your imagination,
It’s only all of the things that you fear and the things from which you can’t escape."
(Aftershow Coldplay @ Plaza Madeleine)


Teuf de M&M. Le suppot-star* arrive et va se cloîtrer dans le coin VIP, protégé par une meute de cerbères malabars. Le DJ confond rock & R'n'B. No picture allowed, ou comment risquer sa vie pour une photo de merde !
(Aftershow Marylin Manson @ Néo)


A la sortie, un ex-convive se console en faisant une démonstration de rock acrobatique.
(Aftershow Marylin Manson @ Néo)


Flower power revival en vue sussure t'on dans certains milieux autorisés. En attendant : tous à poil !
(High Pressure@ Nouveau Casino)


Leslie Winer, ex- confidente de Burrough, Warhol ou Basquiat, sussure ses spokenwords.
Attention : l'abus de nuit peut nuire à la santé !
(Leslie Winner @ Pulp)


Le concert est plutôt pointu, mais délicieux aux oreilles averties. Tous les vieux de la vieille sont forcément là : Patrick Eudeline, Paquita Paquin, Axelle Le Dauphin, et Christophe qui n'en a pas raté une miette via son camescope.
(Leslie Winer @ Pulp)


Héléna Noguerra pour une prestation tantôt taquine sinon sexy quoique poétique. Et nous autres, nababs déchus, vautrés à siroter un cocktail improbable décrété "Cointreaupolitain".
Argghhh !
(Héléna Noguerra @ Le Baron)


19.7.05

CHIFFONNADES & CO

Quelques clins d'oeil dans l'univers de l'arrogante élégance



Kaiser Karl Lagerfeld toujours bien droit dans ses bottes pose avec l'actrice Amira Casar.
(Eléments Célestes @ Chanel)


Elodie Bouchez est venue braquer les 15400 diamants pour un total de plus de 330 carats.
Aggravant son cas, au lieu de champagne, elle engloutit du jus de tomate.
Mais... que fait la police ?!
(Eléments Célestes @ Chanel)


Les invités se détendent devant trop d'injustices scintillantes en jouant aux palets sur coussin d'air surmontés de joyaux.
(Eléments Célestes @ Chanel)


Une jeune fille erre sous les éclairs de la boite à lumière de Xavier Veilhan qui reconstitue en mouvement la structure des précieux joyaux.
Un jour, son prince riche et charmant viendra ?
(Eléments Célestes @ Chanel)


Pour bien finir la soirée, mieux vaut échouer dans un palace à se poser LA question :
Vrai mec ou fausse blonde ?
(Giuzeppe Zanotti Design @ Le Ritz)


Ce soir là, ma mission (my boss dixit) était de prendre en photo Philippe Starck en train de boire de la bière pour l'inauguration de la brasserie Heineken sur les Champs...
En face, des manifestants contre la laine chez Benetton, pour laquelle l'on charcuterait à vif l'anus des moutons (sic !).
(Bloody fistfucking @ P.A.R.I.S)


Le lendemain ou la veille, le roi de la great fashion swindle Ramdane Touhami
(ici avec le designer Ora-Ito)
convie à une bloc party que tentera d'étouffer dans l'oeuf la maréchaussée.
(Résistance RT @ Mont Thabor)


Les condés ont fait "circuler" le bolide garé devant le magasin qui déversait un flot de décibels. Malgré tout, la rue est envahie par la foule qui se gave de vodka, de jus d'orange et ... de pastèques.
(Résistance RT @ Mont Thabor)


Autre lieu, autre temps et autre voiture, mais cette fois en toute légalité, dans le parc d'un hôtel particulier des Invalides.
Pour son défilé, le styliste avisé s'est fait payer l'endroit par la marque et en profite pour continuer par une fête arrosée, dans tous les sens du terme.
Alligator !
(Eley Kishimoto Aftershow)


L'amitié franco-niponne étant quelquefois malencontreusement entravée par le barrage de la langue, il s'agit parfois de le forcer ... en parlant par les mains par exemple.
Ici :
"Dégage !"!
(Eley Kishimoto Aftershow)


Le look franchouillard béret/baguette sera t'il de la dernière tendance outre-orient ?
(Eley Kishimoto Aftershow)


Last but not least en ce soir chez Emmanuel Ungaro où, à notre arrivée, Ariel Wizman passe de la musique ashkenaze.
Plus tard, soudainement : le drame. L'openbar est cartonné et Simon a sifflé tout son flask.
Que faire ? Ouvrir l'oeil ? Mais le bon ?!
(Ungaro @ Hôtel du Nord)


"Whoa...there's some things baby I just can't swallow.
Mama told me that girls are hollow.
Uh-uh...What's inside a girl?
Somethin's tellin' me there's a whole nuther world.
Ya gotta pointy bra...ten inch waist.
Long black stalkings all over the place.
Boots...buckles...belts outside.
Whatcha got in there yer tryin' a-hide?
Hmmm?
What's inside a girl?
Ain't no hotter question in a so-called civilized world"
(The Cramps)

(Chocolate @ Le Quin)